Vos témoignages

C'est vous qui en parlez le mieux ... : Paroles de bénévoles

 

 

image

16/09/2019 "Douze jours de symbiose entre onze personnes", Thierry

De cette belle expérience en pays béninois,me restent en mémoire des images étonnantes et des moments inoubliables.

Avec, par ordre d’apparition :

  • les premiers contacts avec l’équipe, à l’aéroport d’Orly, sous une montagne de bagages, constitués d’équipements médicaux et dentaires divers; puis, après une nuit de somnolences perturbées, une arrivée au pays et un accueil chaleureux de notre taulier local aux faux airs de Jay-Z, lunettes dorées et montre cadran; le lendemain, réveil à 6h00 au doux bruit des tractopelles du chantier naval voisin, de celles qui font bip-bip quand elles reculent… Welcome à Cotonou !
  • Très vite les rencontres locales submergent nos sensations: séances de remerciements pour les nombreux dons Humani-Cher, danses et sourires, discours et émotions sincères dans les voix de nos hôtes. Et des couleurs, beaucoup de couleurs malgré les amoncellements de détritus, sur lesquels se construisent les paillotes locales. Pour conclure cette intégration, visite mémorable au pape vaudou de renommée mondiale.
  • Le 3ème jour débutent les séances de soins. Rythmées dans chaque « atelier » par un esprit d’équipe irréprochable, une cheffe de groupe multi vitaminée et des médecin/dentiste avides de soigner mais également de partager leur savoir faire.
  • Les besoins sont là, les queues s’allongent rapidement (…), dans l’ordre ou le désordre, c’est selon, dans la poussière ou l’eau stagnante, c’est selon également; un jour, 89 personnes sont diagnostiquées positives au palu, potentiellement donc, 89 vies de sauvées…
  • Et tous les jours, beaucoup d’extractions de dents, de soulagement de douleurs, mais retenons qu’à l’hôpital local l’extraction d’une dent est facturé l’équivalent d’un salaire mensuel moyen… Alors on y croit et l’on se pense utile, malgré la frustration de ne pas proposer de véritables soins dentaires (traitements de canaux, etc…).

Accueil, pharmacie, animation, assistance aux soins, les journées passent vite et muscles et nerfs s’écroulent de bonne heure le soir, pour des démarrages le matin un peu trop matinaux à mon goût (…).

Douze jours donc dont on se souvient comme s’il se fut agi de deux mois. Douze jours de symbiose entre onze personnes qui ne se connaissaient pas, dans le seul but de faire le bien, de soulager, donner et recueillir, d’apporter un petit plus à des gens qui en ont foutrement besoin, d’oublier le dérèglement climatique et  de se transformer en gentil colibri.

Bises à tous et, je l’espère, à Madagascar !…

Thierry

image

03/09/2019 "La garantie de réaliser de réelles consultations de médecine tropicale et dentaires", Véronique Cheffe de mission

Dans un contexte de respect des valeurs, des objectifs et des partenaires d’HUMANI CHER, s’engager à encadrer une mission médicale, c’est un peu… de travail en amont, puis le moment venu, il faut à la fois :

  •  Accueillir les bénévoles dans le groupe,
  •  Favoriser les échanges dans la bienveillance,
  •  Contribuer à leur épanouissement tout au long de la mission,
  •  Veiller aux conditions logistiques et matérielles pour que l’équipe franco béninoise puisse pratiquer dans des conditions médicales acceptables et sécurisées,
  •  Optimiser l’environnement pour que l’équipe puisse se ressourcer et être sûr pied le lendemain, car on se lève tôt ,
  •  Donner aux non médicaux l’opportunité de partager les diagnostics, les prescriptions ou les soins définis par les praticiens,
  •  Entretenir de bonnes relations avec les partenaires locaux, les traducteurs, les chauffeurs,
  •  Permettre à chaque bénévole de vivre pleinement cette intense expérience collective , d’en garder des souvenirs extra- ordinaires,
  •  Donner l’envie d’aller plus loin

Tout l’intérêt de partir avec HUMANI-CHER, c’est d’avoir la garantie que nos médecins et dentistes préférés, puissent  exercer avec le matériel spécifique et incontournable pour réaliser de réelles consultations de médecine tropicale et dentaires.

C’est essentiel quand on opère en brousse, dans des villages lacustres ou dans le bidonville de Ladji. C’est là toute la crédibilité d’HUMANICHER, clé de réussite d’une mission médicale !

 

Merci de m’avoir confié cette mission.

Merci à notre belle équipe franco-béninoise pour le bonheur partagé.

Véronique

image

29/08/2019, "Je l'ai fait. Vous pouvez le faire !!! " Pascale

Août 2019

C’est ma 1ère mission humanitaire. 

12 jours au sud Bénin avec une équipe que je ne connais pas. Mais qu’à cela ne tienne on est tous là pour la même chose et je suis vite happée dans le tourbillon de cette mission à l’organisation sans faille et orchestrée par notre super chef Véro qui dirige l’équipe et les partenaires locaux avec soin et oriente au mieux les actions sur le terrain.

Le rythme intense est un peu déroutant au début. Tout mes sens sont en alerte car je me rends compte rapidement qu’il faut faire vite pour pouvoir faire passer un maximum de personnes et détecter ainsi les cas les plus graves dans chaque villages ou nous nous rendons. 

Un jour, une gamine de 13 ans arrive à l’accueil, mal en point. Nous la conduisons directement auprès du médecin qui diagnostique un cas de palu sévère. Il explique à la mère que sa fille doit être hospitalisée et la réponse terrifiante tombe.

« Je n’ai pas d’argent pour payer l’hôpital dit la mère.  Tant pis si elle meure. J’ai juste de quoi payer l’enterrement »

C’est là qu’apparaît la nécessité de ces missions qui semblent pour certains n’être qu’une goutte d’eau dans un océan de misère mais qui deviennent pour d’autres,  des actions qui sauvent la vie de leurs enfants. 

Bien sûr,  cette petite sera sauvée par HUMANI-CHER qui, grâce à l’argent des donateurs, a payé l’hôpital.

J’adresse donc un grand Merci à HUMANI-CHER qui, par son sérieux et ses actions concrètes, m’a donnée la possibilité de vivre ces moments intenses et à jamais gravés dans ma mémoire. 

Gandhi disait « tout ce que tu feras sera dérisoire mais il est essentiel que tu le fasses »

Je l’ai fait. Vous pouvez le faire !!!

Pascale.

image

12 août 2019, "j’ai souvent l’impression de recevoir plus que ce que je donne…" Laetitia

12 août 2019, top départ pour 2 semaines de mission humanitaire au Bénin avec HumaniCher.

Maintes rencontres et découvertes plus tard, me voilà de retour en France, chargée de chouettes souvenirs et d’une belle énergie !

L’humanitaire avec HumaniCher est une aventure humaine incroyable qui donne du sens et qui permet d’être utile auprès de personnes en difficultés. C’est aussi l’occasion de prendre conscience de la grande chance que nous avons d’une vie en France…

Nous n’avons pas révolutionné le Bénin en 15 jours c’est certain mais nous avons apporté notre petit « grain de riz »…

Ce n’est pas ma première mission et à chaque fois, je constate des contrastes étonnants. Cet enfant, sur la photo, est pieds nus dans une ‘décharge’ qui s’avère être son lieu de vie et arbore pourtant le plus beau des sourires.

La population locale est accueillante et reconnaissante et j’ai souvent l’impression de recevoir plus que ce que je donne…

Leçon de vie étonnante, je ne peux que vous conseiller de vous lancer !

 

MERCI HumaniCher pour ce périple riche et intense & MERCI à ma belle équipe de champions, parfaitement orchestrée par « Super Véro ».

Laetitia

image

01/08/2019 "120 enfants sauvés… Alors, non ce n’est pas une goutte d’eau", Joelle

Avion en retard, valise manquante ! Bienvenue au Bénin à 4 h 30 du matin !

Debout à 7 heures pour inventaire des 10 caisses… dans la joie et la bonne humeur !

Et ce sera comme cela tous les jours, malgré la fatigue et les nuits courtes !

Un pincement au cœur lorsque l’on voit tous ces gens qui nous attendent depuis tôt le matin.

Émotion quand on arrive et quand défilent ces petits enfants fiévreux, abattus, anémiés, blessés parfois.

Émotion quand on part, accompagnés par les rires, les chants, les danses…

Pour les sceptiques, quelques chiffres : environ 1 000 consultations, plus de 200 tests de dépistage,

 

Mais ce n’est possible que grâce à l’implication de chacun, les partenaires français et locaux, les scouts, les chauffeurs, les cuisinières, qui prennent soin de nous.

Pour toutes ces raisons… je recommande et je pense à la prochaine mission.

Joëlle

image

31/07/2019 "Une chance d'avoir pu sauver la vie de 120 enfants atteints de paludisme ..", Jean Francois

Bénin 8-20 juillet 2019

 

Le moment le plus étrange et certainement le plus émouvant de cette mission, je l’ai vécu à mon retour ..des visages d’enfants décimés par le paludisme et puis des résultats concrets : près de 1000 consultations foraines , plus de 200 tests de dépistage effectués , 120 enfants traités et sauvés !

On me demande souvent  pourquoi je pars?..la réponse est simple, je pars pour 1 euro ..parce qu’un euro c’est le prix d’une vie là-bas, parce qu’il est terrifiant de mourir de paludisme parce qu’on est pauvre..et parce que sauver un gamin de 2 ans, une gamine de 5 ans, ça ne s’oublie jamais !

Nous étions un petit groupe de 7 bénévoles, aidés ensuite par 2 jeunes étudiantes sages-femmes pour faire face à l’urgence.

Une mission intense, épuisante parfois, quelquefois décourageante mais jamais inutile.

Je n’oublierai jamais ces moments magiques où l’on est au milieu de nulle part, où cette pauvreté  nous étreint ..alors on ferme les yeux et l’on revoit tous ces visages d’enfants qui nous sourient, on ne rêve alors que de repartir.

Un grand coup de chapeau à toute l’équipe, à nos partenaires sur le terrain et un grand merci à toute la population béninoise que nous avons rencontré..l’aventure humanitaire est belle parce qu’elle est humaine

Jean-François

image

17/07/2019 "Une aventure extraordinaire." Julien

 

Une aventure extraordinaire.

Avant le départ l’excitation, un peu d’appréhension sur ce que l’on va pouvoir apporter et comment va se dérouler en avril ma première mission. L’Afrique est un continent complément inconnu pour moi.

Rapidement à l’arrivée, le chef de mission, aidé par ceux qui ont déjà participé à d’autres missions, nous explique le programme, nous présente les outils, les missions de chacun et les règles à appliquer durant la semaine. L’organisation est parfaite, aucune inquiétude sur la suite des opérations.

On apprend à faire connaissance avec le groupe et je découvre une équipe composée de personnes admirables voulant contribuer à aider son prochain.

Puis début de la première journée, tout se met rapidement en place, les béninois nous accueillent avec des sourires éblouissants, des chants, les enfants crient « yovos », l’émotion monte.

Ensuite les premières consultations arrivent, nous accueillons les patients, distribuons les médicaments et sensibilisons les enfants à lutter contre le paludisme et on leur apprend à se laver les mains. On se rend compte que l’on peut être très utile même si nous ne sommes pas dans le domaine médical.

Durant tout le voyage, nous rencontrons des gens formidables, que ce soient les résidents des villages où nous allons, ou les membres des ONG locales, partenaires de l’association Humanicher, qui œuvrent afin d’aider la population.

Je prends également conscience de la différence des conditions de vie entre eux et nous. Des choses qui sont pour nous  des acquis, sont pour eux  une lutte quotidienne.

11 jours, cela passe très vite. On a l’impression d’avoir apporté très peu de choses durant ce laps de temps par rapport à l’importance des actions à mener sur place, mais lorsque l’on fait le bilan, on se rend compte que notre intervention n’est pas anodine.

En résumé, ce fût une expérience humaine extraordinaire avec des souvenirs inoubliables, une leçon de vie et d’humilité très bien orchestrée par Humanicher et par Franck, notre chef de mission.

Que vous soyez médecin ou non, je vous invite à vivre cette expérience. En tout cas, moi j’ai envie de repartir l’an prochain.

Julien

 

image

20/06/2019 "une vraie envie de recommencer la mission", Hélène bénévole

« Comme beaucoup de bénévoles, il y a eu au début  des doutes et de l’appréhension :

vais-je être à la hauteur des missions?, l’ambiance dans le groupe sera-t-elle bonne?, comment vais-je supporter les conditions de vie?…

Bref beaucoup d’inconnues et d’inédits.

Et puis, on y est.

Certains sont aussi novices que moi dans l’humanitaire tandis que d’autres sont plus aguerris ce qui me rassure.

Mais surtout, très vite, je constate une organisation très efficace parfaitement orchestrée par un chef de mission et une véritable envie partagée d’aider la population locale.

Les journées filent et je suis étonnée comme les choses se font très vite naturellement :

  • la mise en place des lieux de consultation,
  • les liens  entre membres du groupe,
  • les rencontres avec les béninois et  les personnes des ONG partenaires.

Chaque jour, les découvertes s’enchaînent avec leurs lots d’émotions, et d’étonnements  mais toujours avec la même consternation de voir autant de dénuement dans une ambiance malgré tout chaleureuse.

Il restera de cette aventure de très beaux souvenirs de partage et de découverte et une vraie envie de la recommencer. »

 

Hélène

image

25/05/2019 "L’aventure médicale et  humaine" , Anthony médecin

L’aventure médicale et  humaine

Faire de l’humanitaire c’est une aventure humaine pleine de rencontres et de partages.

En tant que médecin j’encourage toutes mes consœurs et tous mes confrères à partir en missions humanitaires itinérantes avec Humanicher.

La médecine pratiquée est une médecine clinique de médecine générale saupoudrée de médecine tropicale.

Pendant la mission du mois d’avril 2019, en 7 jours de consultations nous avons examiné 725 patients. Nous avons traité 21 paludismes, 63 Teignes, 1 Bilharziose et la totalité des consultants a été déparasitée. 4 Personnes ont été hospitalisées. Les autres consultations étaient des soins de médecine générale.

Grace au mini laboratoire de brousse nous pouvons mesurer la glycémie, le taux d’hémoglobine, la numération formule sanguine. Nous pouvons effectuer des tests de dépistage rapide du paludisme, de l’hépatite et du HIV, ainsi qu’une bandelette urinaire.  Un saturomètre enfant et adulte est à notre disposition.

Grace à la pharmacie nomade nous fournissons aux patients nécessiteux, la thérapeutique parmi les 30 médicaments essentiels sélectionnés par le comité médical.

Les patients qui le nécessitent sont référencés et envoyés vers le dispensaire local en partenariat avec des médecins locaux pour assurer le suivi après notre départ.

En juillet il est prévu d’emporter une turbine pour faire des soins dentaires nomades avec des  dentistes bénévoles.

Bref avec Humanicher on fait de la vraie médecine de brousse et de qualité.

Alors  MÉDECINS PARTEZ AVEC HUMANICHER pour une BELLE AVENTURE MÉDICALE ET HUMAINE

Anthony

image

10/03/2019 "Objectifs atteints" Anne Chef de Mission

 

Que de rencontres, d’expériences, de chaleur, de rebondissements, et quel rythme lors de cette première mission !

Nous avons fait de très belles rencontres en interne dans le groupe comme en externe avec nos ONG partenaires.

De profils variés, tout le monde s’est entraidé dans un objectif partagé : apporter un soutien efficace aux populations.

A l’accueil des patients, lors des consultations, tous les âges se mêlent, beaucoup de jeunes enfants attendent leur première visite.

Les « yovos » font l’attraction.

Au milieu de l’affluence, le challenge est de détecter les cas graves.

Objectifs atteints ! sur les 788 consultations réalisées sur 7 jours de consultation, 5 personnes en urgence vitale ont pu être sauvées, et nous avons réalisé des actions de prévention contre le paludisme et pour l’hygiène des mains dans 10 écoles afin d’agir à long terme sur l’éducation des enfants.

Au-delà de ces actions, nous avons apporté une présence, un respect de la personne humaine… et nous avons reçu en retour de grandes leçons de vie, d’humilité, devant tant de dignité dans des conditions de vie si difficiles.

Après la diversité des zones dans lesquelles nous sommes intervenus, les images de Ladji restent particulièrement gravées, avec la formidable rencontre avec Théophile, soutenant depuis plus de 20 ans des actions au quotidien dans le bidon-ville, sans jamais baisser les bras.

Merci à tout le groupe, au plaisir de vous retrouver bientôt pour une autre mission comme vous l’avez unanimement proposé !

Anne, chef de mission

image

22/03/2019 : "On repart quand ?" Sandrine

 

Les premiers mails échangés, une troisième mission… toujours les mêmes émotions avant le départ , l’excitation, la curiosité se mélangent à l’appréhension.

L’Afrique, continent inconnu, comment allons nous être accueilli ?, quels vont être les besoins, serai je à la hauteur?

Ça y est J -1, ma valise est bouclée , demain l’avion, demain le groupe , nous sommes 10 pour la plupart des inconnus enfin plus tout à fait…

Ca y est , l’aéroport, Anne et Jean Francois sont là , les filles aussi, sourires un peu réservés ça ne durera pas, très vite la solidarité, très vite on se rencontre, très vite on sait. On sait que durant 12 jours nous seront là les uns pour les autres.

Puis le trajet, puis l’Afrique, on y est, on veut commencer, on veut agir, être utile. Les premiers jours un peu frustrant, les villages, ça crie, ça bouscule, les enfants nous demandent des cadeaux, de l’argent… qu’est ce que je fais là?…

Puis les sourires, puis les rencontres, l’envie toujours plus forte de rencontrer cet autre que je connais pas et qui ne me connait pas, de l’aider autant que possible , d’essayer de réduire cette inégalité insupportable qui nous sépare.

Très vite le chahut des villages ne me dérangent plus au contraire il me manquera à mon retour. Puis les jours se suivent, ponctués de nouvelles rencontres, ponctués de tristesse, de consternation devant l’ ampleur de la misère mais aussi de rires, d’échanges, de moments simples.

Les partenaires, les hommes, les femmes qui se battent au quotidien pour le droit à la santé, l’éducation, l’hygiène , quelle leçon de vie!!!!

L’Afrique…. on repart quand ?

Sandrine

image

23/03/2019 : "Je serai partante  pour une autre  mission" Martine

Je suis partie pour  ma première  mission  en février.

Ce fut un moment  très  fort et intense en émotions

Heureusement le groupe était super et notre chef de mission  et  Jean Francois ont été  efficaces et très  rassurants pour le groupe.

Nous avons rencontré des béninois formidables.

Leur accueil et leur chaleur  ne peut qur me  convaincre  de donner  un  peu de moi même.
Pourtant la tâche est  grande.

On a envie de les aider en sachant  que  nos mentalités et notre histoire  sont  bien différentes…

Je serai partante  pour une autre  mission

Martine

image

25/03/2019 : " Une aventure humaine avant tout ..et une médecine à couper le souffle " Jean-François Médecin

Je crois que nous avons tous vécu une expérience unique.

J’encourage nos jeunes confrères à faire des missions de terrain et apprendre une autre médecine où l’on peut sauver la vie d’un enfant atteint de paludisme avec un simple test de dépistage rapide et un médicament qui coûte moins de 1 euro !

« Une aventure humaine avant tout ..et une médecine à couper le souffle »

Une belle expérience pour moi.

 

image

01/04/2019 : "belles leçons de vie et de courage" Claudine

J’ai eu la chance de participer à cette première mission au Bénin et aussi une première en Afrique.

Nous sommes intervenus dans des villages très pauvres où nous avons fait des soins médicaux, de la prévention du lavage des mains et du paludisme .

Nous avons reçu de belles leçons de vie et de courage de ces habitants vivants parfois dans des conditions inimaginables.

La petite goutte d’eau que nous avons apportée à permis de sauver 5 personnes sur 7 jours.

Merci à Jean-François et Anne qui ont été au top durant cette mission, merci à toute l’équipe et c’est avec plaisir que je repartirai l’année prochaine.

 

Claudine

Devenir bénévole

Vous aussi, vous pouvez vous impliquer au sein de nos missions

NOUS REJOINDRE